Quels sont les risques d'un logement inadapté à  l'avancée en âge ?

Les chutes et leurs conséquences

Les chutes sont la première cause de mortalité chez les plus de 65 ans.

 

En France, on dénombre chaque année plus de 2 millions de chutes chez les seniors (35% des seniors de plus de 65 ans et 80 % des seniors de plus de 85 ans chutent chaque année), avec des conséquences parfois lourdes, dont  :

  • 12 000 décès 
  • plus de 300 000 lésions graves : traumatisme crânien, foulure, fracture du col du fémur ...
  • une perte d'autonomie (engendrée par 20 à 30 % des chutes chez les plus de 65 ans, le risque augmentant avec l'âge)
  • un risque de rechute multiplié par 20 dans l'année suivant la chute (INSERM)
  • l'altération de la confiance en soi, l’appréhension de la marche... qui augmentent ensuite d'autant plus le risque de chute.
 

72 % de ces chutes surviennent au cours d'activités habituelles au domicile
qui, sans aménagement, peut devenir dangereux.

Les zones les plus accidentogènes sont la salle de bain et les escaliers.

Autres risques domestiques

Plus largement, les risques domestiques engendrant des accidents de la vie courante sont notamment :
  • Les obstacles de toute nature  (passage trop étroit, meuble mal placé, ...) : commotions, fractures
  • Les endroits mal éclairés : chutes, pertes d’équilibre
  • Les sols et escaliers glissants : chutes, pertes d’équilibre
  • Le manque de points d'appui bien placés
  • Le feu : brûlure, suffocations
  • Le gaz : suffocations, intoxications
  • Les fuites d’eau : dégâts matériels, glissades
  • La porte d’entrée : intrusions, précipitation pour ouvrir, ...
  • Le mauvais réglage de la température :  malaises, déshydratation, ...
  • Les équipements du logement mal adaptés ...

Les autres conséquences

Les autres conséquences d'un logement inadapté sont notamment :

  • le manque de confort dans l'usage du logement entrainant des difficultés supplémentaires
  • la perte d'autonomie dans les actes de la vie quotidienne (confection d'un repas, toilette, ...) et la nécessité d'une assistance
  • la désocialisation progressive en cas de difficulté à entendre la sonnette, le téléphone, en cas de difficulté à décrocher son manteau et à accéder facilement à l'extérieur...
  • la limitation des activités quotidiennes
  • d'un point de vue psychologique : l'altération de l'image de soi, la perte de confiance, la résignation, le repli sur soi, la déprime...

Des solutions existent !

Le diagnostic et l'adaptation du logement par un spécialiste permet de prévenir ces risques et de profiter du logement avec quiétude, sécurité et confort.

 

Découvrez quels sont les bénéfices de l'adaptation du logement à l'avancée en âge

 

Découvrez nos prestations en matière d'adaptation du logement